Quel vélo électrique choisir ?

De plus en plus design, le vélo électrique devient la norme sur les pistes cyclables des grandes agglomérations. Ainsi, en 2018, le vélo à assistance électrique (VAE) a connu un bon spectaculaire. L’an dernier 338 000 VAE se sont vendus, soit +21% par rapport à 2017. 60% d’entre eux étant destiné à un usage urbain hors loisirs. Le prix moyen de vente d’un vélo électrique s’élève à 1 580 euros. Nous allons ici vous aider à choisir un VAE à moins de 1 000 euros pour faciliter vos déplacements en ville.

Qu’est-ce qu’un vélo à assistance électrique ?

Un VAE est un vélo qui possède une batterie qui vous assiste dans l’effort de pédalage. L’assistance se déclenche lorsque les pédales sont actionnées et s’arrête au moment du freinage ou si vous arrêtez de pédaler. Vous devrez donc tout de même faire un minimum d’efforts mais votre vélo vous aidera grandement, notamment dans les côtes. Avec lui terminé les arrivées essoufflé et en sueur au bureau ou chez vous.
Avec un VAE, vous pourrez aller au maximum à 25 km/heure. Au-delà la batterie ne vous sera plus d’aucune aide et vous devrez pédaler sans assistance. Vous avez le droit de rouler sur les pistes cyclables comme un cycliste lambda.

Comment choisir un vélo électrique ?

De multiples critères rentrent en ligne de compte :

  1. Emplacement du moteur.
  2. Type de batterie.
  3. Niveau d’autonomie.
  4. Type de freins
  5. Taille.

L’emplacement du moteur

Sur un VAE le moteur peut se situer à l’avant, à l’arrière ou de manière centrale. Les vélos qui ont un moteur dans le moyeu de la roue avant sont les plus accessibles en terme de prix. Gros bémol ? Ils sont assez poussifs et ont peu de dynamisme en côte. Mais si vous ne roulez que sur terrain plat et avez un budget restreint, ce type de VAE remplit toutefois bien son office.

Les cyclistes qui roulent souvent en côte ou sur terrain escarpé plébisciteront les modèles ayant un moteur dans le moyeu de la roue arrière. Puissance et efficacité sont au rendez-vous.

Innovation récente ? Le moteur central – ou moteur pédalier – qui est le plus performant mais aussi le plus onéreux. Il n’est présent que sur des modèles haut de gamme à des prix oscillant entre 1 500 et 6 000 euros. Parmi les prix les plus bas on peut citer les VTC de la gamme 02 Feel Vog ou Swan ou les VTC électriques Winora.

Acheter un VTC Winora sur Amazon

Le type de batterie

La batterie est verrouillable et amovible. Vous pourrez ainsi l’enlever du vélo pour la recharger et également éviter les vols. Il existe trois grands types de batterie :

  1. La batterie non intégrée au cadre est le système le plus ancien. Elle est présente sur les VAE les plus accessibles en terme de tarif. Les batteries installées sur le porte-bagage sont des vestiges des premières heures du vélo électrique et tendent à disparaître.
  2. La batterie semi intégrée a commencé à s’imposer dans les années 2015. Elle dispose souvent d’un cache qui rend sa présence très discrète.
  3. La batterie totalement intégrée se retrouve sur des VAE haut de gamme. La plupart du temps elle vient se loger dans le cadre ou le long du tube de selle.

L’énergie disponible dans une batterie correspond à son voltage multiplié par sa capacité en Ah. Elle s’exprime en Wh qui traduit la taille de la batterie. Ce chiffre s’étend de 240 Wh pour les modèles les plus bas de gamme à 610 Wh pour les plus luxueux. C’est lui qui définit l’autonomie dont vous pourrez disposer.

Quatre grandes technologies de batterie :

  1. Les batteries au plomb qui n’équipent désormais que les VAE premiers prix. Lourdes, sensibles aux faibles températures elles sont aussi extrêmement difficiles à recycler. A éviter donc.
  2. Les batteries NI-MH ne sont pas non plus très performantes. Elles ne supportent pas les surcharges et vous aurez besoin d’un chargeur adapté. En outre, leur durée de vie est faible : environ 500 cycles de charge. Le cycle de charge correspond au branchement de la batterie sur le secteur quelle que soit la durée de recharge.
  3. Les batteries Li-Ion (Lithium-Ion) et Li-Po sont à privilégier. Elles possèdent des performances à peu près équivalentes. Leurs principales différences ? Les premières peuvent supporter de 600 à 1 200 cycles de charge contre 600 à 1 500 pour les secondes.


Le niveau d’autonomie de la batterie

Notez tout d’abord que l’autonomie de votre VAE varie en fonction de nombreux critères :

  • Votre poids.
  • Le terrain emprunté.
  • Le vent et la température extérieure.
  • Le fait que vous appuyiez fort ou non sur les pédales.

C’est la raison pour laquelle les fabricants s’engagent souvent sur des fourchettes pour cette donnée comme autonomie comprise entre 40 et 80 kilomètres. Pour ne pas être dépourvu si vous tombez en panne de batterie, optez pour un VAE qui reste facile à manier sans l’assistance. Pédales confortables, poids restreint et bonne assise.

Le poids

La présence de la batterie et du moteur rendent ce type de vélo 4 à 6 kg plus lourd qu’un équivalent standard. En général il faut compter une vingtaine de kilos mais certains fabricants jouent sur les matériaux pour faire baisser le poids. Notamment en utilisant des cadres en carbone. Un procédé qui reste assez onéreux. Retenez que ce critère n’est pas forcément fondamental dans le sens où l’assistance électrique gomme les inconvénients d’un poids trop lourd. 

Le type de freins

Il existe deux grands types de freins. Les freins classiques à câbles. Et les freins hydrauliques aussi dénommés freins à disque sur les gammes de VAE sportifs. Ces derniers sont plus performants et répondent du tac au tac lorsque vous freinez. Un atout indéniable si vous roulez dans des zones urbaines denses ou en descente.

La taille du cadre

Enfin, veillez à choisir un cadre à une taille adaptée. C’est la longueur de l’entrejambe qui détermine la hauteur du cadre. Généralement vous avez le choix entre des cadres compris entre 40 et 60 cm pour des dimensions d’entrejambe de 70 à plus de 95 centimètres. 70 correspondant à la taille d’un adulte de 1,56 mètre et 94 centimètres à une taille de 1,92 à 2 mètres.


Quelles aides à l’achat pour un vélo électrique ?

Le gouvernement français a institué une aide baptisée le bonus vélo à assistance électrique. Et ce sous certaines conditions :

  • Pas de batterie au plomb considérée comme polluante.
  • Être majeur et domicilié en France.
  • Être non imposable à l’impôt sur le revenu.
  • Acheter un VAE neuf.
  • Disposer également de l’aide d’une collectivité locale.

Quel est le montant du bonus vélo à assistance électrique ?

Le montant des deux aides cumulées ne peut excéder 20% du coût d’achat ou 200 euros. A noter que toutes les collectivités locales n’octroient pas d’aide. 

Trois VAE à moins de 1 000 euros

Avant tout achat, n’hésitez pas à essayer le VAE convoité. La plupart des vendeurs le permettent. Vous serez ainsi sûr de votre choix. Et si vous ne disposez pas d’un gros budget, nous vous conseillons trois engins à moins de 1 000 euros réputés pour leur rapport qualité-prix. Dont un VAE pliable, parfait pour vos trajets en multimodal : train + vélo, tram + vélo…


Le Nilox E Bike X5

Prix : autour de 900 euros
Poids : 23 kg
Moteur : 36 V 250 W intégré dans le pédalier
Autonomie : 55 km.
Nombre de vitesses : 6
Type de freins : freins à disque mécanique
Roues : 26 pouces

Acheter le Nilox E Bike X5 sur Amazon


Le BIWBIK Mod. Sunrai 200

Prix : autour de 650 euros
Poids : 30 kg
Moteur : 36 V 250 W
Batterie lithium-Ion.
Autonomie : 40-70 km.
Nombre de vitesses : 6
Type de freins : freins à câbles V-Brake
Roues : 26 pouces
Trois niveaux d’aides au pédalage
Lumières avant et arrière
Selle confortable

Acheter le BIWBIK Mod. Sunrai 200 sur Amazon


Le Moma Bikes pliant

Prix : autour de 880 euros
Poids : 17 kg
Moteur : 36 V 250 W
Batterie lithium-Ion
Autonomie maximale : 50 km.
Type de freins : freins à câbles V-Brake en aluminium
Roues : 16 pouces
Trois niveaux d’aides au pédalage
Béquille, lumières avant et arrière
Selle aspect cuir

Acheter le Moma Bikes pliant sur Amazon

Partager